Le CBD est-il légal en France ?

CBD

Publié le : 19 décembre 20226 mins de lecture

De nombreuses personnes utilisent des produits à base de CBD pour traiter les crises d’épilepsie, le cancer, les douleurs chroniques et de nombreux autres problèmes de santé. Il est même devenu l’un des traitements cannabinoïdes non psychoactifs les plus populaires pour divers problèmes de santé. Mais, ce fait est-il autorisé en France ?

Qu’est-ce que le CBD ?

Le CBD est l’abréviation de cannabidiol, qui est un cannabinoïde extrait de la plante de chanvre industriel appelée cannabis Sativa L. C’est le deuxième cannabinoïde étudié après le THC (tétrahydrocannabinol). Cependant, contrairement à son analogue le THC, le CBD ne crée pas de dépendance et ne provoque pas d’effets psychoactifs ou de troubles psychologiques. Il est donc à la fois naturel et sûr. Le cannabidiol a été appliqué à des fins thérapeutiques et médicinales biologiques depuis son isolement dans les années 1960. Cependant, ce n’est que ces dernières années qu’il a attiré l’attention des scientifiques, en France et dans le monde. Ces derniers ont en effet reconnu la multitude de bénéfices potentiels pour la santé. Bien sûr, le cannabidiol est efficace pour soulager le stress, l’anxiété, l’insomnie, l’épilepsie, les douleurs chroniques, les inflammations, les douleurs musculaires et même les niveaux d’énergie. Ce champ de possibilités a conduit à une étude et une analyse plus poussées du CBD. Si vous êtes intéressé, suivez ce lien et consultez le blog cbd.

Le CBD est-il légal en France ?

Le CBD est légal partout en France. L’une des substances interdites dans de nombreux pays est le THC, qui a des effets psychoactifs. Le CBD, en revanche, peut être acheté et consommé sous différentes formes. Par exemple, la commercialisation du CBD est légale en France depuis que le ministère de la Santé l’a annoncé en novembre 2017. Cette position est en accord avec les conclusions d’une étude menée par l’OMS jusqu’à cette année. Les conclusions sont instructives : la substance ne semble pas avoir d’effets secondaires graves et ne serait pas addictive chez l’homme. Au contraire, elle pourrait être efficace dans le traitement de certaines maladies comme l’épilepsie. L’OMS a même ajouté qu’au vu des résultats, il n’y a aucune raison d’interdire la CBD dans le cadre international. La France travaille encore à l’élaboration d’un cadre juridique plus détaillé pour la commercialisation de la CBD, mais celle-ci est déjà considérée comme intéressante pour une utilisation médicale future. La nouvelle loi abordera les restrictions relatives à l’utilisation du CBD, mais ne pourra plus l’interdire.

La culture du chanvre est légalisée en France depuis 2004, et les exploitations agricoles ont commencé à exporter des produits du chanvre vers les pays européens depuis 2017. Cependant, seuls les chanvriers professionnels et les producteurs agréés sont autorisés à cultiver les plantes. De plus, ils ne peuvent planter que les variétés répertoriées dans le catalogue officiel français. Par conséquent, ils doivent suivre les informations sur le cbd.

Y a-t-il des limites à la loi sur le CBD en France ?

La commercialisation du Cbd en France est légale à condition que le produit réponde à certaines exigences spécifiques. Par exemple, le Conseil d’État autorise la vente et l’achat de fleurs et de feuilles de chanvre brutes si elles sont uniquement dépourvues de propriétés narcotiques. C’est également le cas si elles contiennent des quantités négligeables de THC (tétrahydrocannabinol, le principe actif du chanvre, qui a des effets psychoactifs). Apparemment, tant que la plante de cannabis contient moins de 0,3 % de THC, ces produits peuvent être vendus légalement dans le commerce. Toutefois, par mesure de précaution, cette vente est interdite aux personnes de moins de 18 ans et aux femmes enceintes et allaitantes. A noter aussi que la publicité pour les produits CBD ne doit pas être confondue avec l’usage récréatif du cannabis. D’autre part, le consommateur n’est pas autorisé à expédier une grande quantité de produit sans présenter un document prouvant son origine et l’absence d’effet psychoactif. Sinon, son cas tombe sous le coup de la législation pénale contre les stupéfiants. En outre, les modes de livraison sont limités, seuls des modes de livraison spécifiques sont légalement autorisés. Les molécules de CBD ne peuvent pas non plus être consommées dans les lieux publics. Et les tests salivaires qui montrent des concentrations très élevées de THC, c’est-à-dire qui montrent un signe de consommation récréative de cannabis, font également partie du processus pénal en matière de stupéfiants.

Quels sont les produits à base de CBD autorisés en France ?

Les produits à base de CBD sont vendus sous plusieurs formes. On retrouve comme l’huile, le e-liquide, les crèmes, les résines, les cristaux, les bonbons, les barres de céréales, les pollens, etc. Ceux-ci répondent à la demande croissante d’un marché en plein essor. Cependant, quel que soit le type de produit fini, sa teneur en THC doit être de 0. Fumer du cannabidiol est également interdit par la loi. Par conséquent, le vapotage, l’infusion, l’ingestion ou le massage avec des produits à base de CBD doivent être limités.

Enfin, les producteurs et vendeurs de CBD n’ont pas le droit de revendiquer un quelconque bénéfice thérapeutique de la molécule en France. Bien sûr, les recherches scientifiques dans ce domaine les cbd actualité sont encore préliminaires dans l’hexagone.

Plan du site